Choisir ses plantes d’intérieur : plantes et fleurs fraîches ou artificielles ?

Avant de sélectionner les plantes pour chaque pièce de sa maison, il est important de savoir lesquelles sont toxiques, sont adaptées à l’intérieur ou risquent de devenir envahissantes. Elles devront, en effet, sublimer l’intérieur et non l’encombrer. En plus des favorites fleurs fraîches, n’hésitez pas à vous laisser tenter par des fleurs artificielles.

Les facteurs du choix

Il est essentiel de tenir compte de la surface disponible avant de choisir la plante d’intérieur. Cet élément ne doit pas donner un effet d’encombrement, ni constituer un blocage des allées. Les petits pots conviennent à une petite pièce.

Il ne faut pas orner une chambre qui manque de luminosité par une plante. Ses feuilles ont tant besoin de lumière que le reste de la pièce. Les décorateurs ont souvent la mauvaise idée d’installer des bananiers ou des espèces volumineuses dans des pièces étriquées. Faites attention à ne jamais commettre cette erreur et cette grosse faute de goût.

Les espèces au ton sobre sont à privilégier, car elles se marient aisément avec les nuances des autres objets de décoration (les tapis, les rideaux, les tableaux…).  Les orchidées et l’hedera agrémentent à merveille la salle de bain. Le yucca et l’aglaonema sont conseillés pour la cuisine et le spathiphyllum pour les chambres à coucher. Par la suite, pour les espèces plus petites, le choix est presque illimité tant que vous respectez les règles de volumes. Ne jamais encombrer sa pièce ou disposer trop de plantes différentes. De plus, certaines espèces seront très utiles pour assainir son intérieur.

Décoration d’intérieur : les plantes à éviter

Certaines plantes contiennent des substances toxiques qui ne peuvent pas être utilisées comme élément décoratif d’intérieur. Celles qui sont de la famille des aracées sont à éviter, à l’instar de l’anthurium, du monstera, du philodendron, du spathiphyllum et du caladium. Elles provoquent des irritations au toucher. Si des enfants occupent la maison, il faut absolument se méfier du dieffenbachia, car il entraîne des difficultés respiratoires en cas d’ingestion. Quant au Ficus benjamina et Fucus elastica, ils peuvent provoquer des vomissements et des maux de ventre si consommés. Il vaut mieux ne pas décorer son intérieur de poinsettia, de croton, d’épine de Christ et d’euphorbe candélabre. Ces derniers irritent les yeux et la bouche. L’alternative, si vous tenez à ces espèces, c’est d’opter pour des fleurs artificielles. Ces dernières sont hypoallergéniques et ne vous feront pas de mal. Une bonne option pour les amoureux des espèces qui souvent, souvent, boudées par le plus grand nombre.

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. Plante médicinale : en savoir plus sur la mandragore
  2. Paysagiste Epinal : que faire en hiver pour son jardin ?

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.