Tout savoir sur la valorisation énergétique des déchets

Un des enjeux majeurs de notre siècle, c’est de réussir à travailler avec des sources d’énergies renouvelables. Pour cela, la valorisation énergétique des déchets est un domaine en plein boom. Voici quelques informations pour vous aider à bien comprendre l’importance de cette valorisation.

En quoi consiste exactement cette pratique ?

En récupérant des déchets et en traitant ces derniers, il est possible d’obtenir de la chaleur, de l’électricité ou même du carburant. Les déchets non dangereux sont stockés dans des installations particulières. C’est alors le procédé de méthanisation qui permet, alors, d’obtenir du biogaz.

Une bonne valorisation énergétique des déchets permet de limiter l’émission de gaz à effet de serre et surtout de réduire petit à petit sa consommation d’énergies non renouvelables. Cette énergie, une fois vendue, est très utile afin de réduire d’entre 15 et 25% le prix de traitement des déchets urbains. Cette action permet, ainsi, d’être gagnant sur tous les côtés. Dans tous les cas, il est très important d’être capable de réduire efficacement ses déchets. Pour cela, des alternatives plus écologiques sont envisageables dans tous les domaines, notamment dans ceux de l’agriculture et de l’élevage.

combustibles solides de récupération

Quelques formations de valorisation énergétique courantes

L’une des plus communes reste, sans aucun doute, l’incinération. Ce procédé consiste, à l’aide de la combustion des déchets, à transformer en vapeur sous pression de la chaleur. Cette dernière est utilisée par un turboalternateur afin de produire de l’électricité. Pour obtenir une certification et un statut propre à la valorisation énergétique, le centre de combustion doit consommer aussi peu d’énergie que possible. Environ 130 installations de ce genre sont présentes en France. La fumée des incinérateurs et les résidus sont obligatoirement traités par ces centres.

Les combustibles solides de récupération, aussi appelé les CSR, sont des déchets issus du refus de tri dans un centre classique. Ils sont utilisés pour produire de la chaleur et de l’électricité. Ils sont alors utilisés à la place des ressources fossiles, polluantes et non renouvelables. C’est un bon moyen de trouver une utilité aux déchets qui ne sont pas recyclables d’une autre manière.

La gazéification, dans un autre genre, est très prisée de nos jours. En chauffant certains déchets bien particuliers dans un environnement en manque d’oxygène, les substances produites ne sont pas enflammées automatiquement. Il est ainsi possible de les stocker et de les garder en réserve pour plus tard. Que ce soit pour la revente ou pour une utilisation ultérieure, la gazéification a de beaux jours devant elle.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.